23/07/2019

Le diable probablement : si je ne me retenais pas


Illustration, publicité pour un cours d'expression en public et de développement personnel dans un magazine états-unien pour apiculteurs
Gleanings in Bee Culture, Juillet 1916




M. Chat - C'est affreux, je les ai tous, qu'est-ce que je vais faire...
Mme Chat - Même la conscience de soi ?
M. Chat - Oui, juste un peu, mais ça suffit...
Mme Chat - En même temps, pourquoi faire des conférences aux abeilles par cette chaleur ? 




21/07/2019

Transports en commun : the happy few


Horace Taylor - Brightest London is Best Reached by Underground, 1924
Affiche publicitaire pour l'Underground Electric Railways Company of London

20/07/2019

La rémunération au chapeau : Donghi


Antonio Donghi - Il giocoliere / Le jongleur, 1936



D'Antonio Donghi, déjà.

19/07/2019

18/07/2019

Le fils du roi se promène au bout d'une autre chanson


Anne Vanderlove (1939 ou 1943 - 30 juin 2019) - La fontaine de Dijon, 1967
Mis en ligne par Ahmad F Elyan

17/07/2019

L'art de la fenêtre : Bang


Viktoriia Sviaiuk - Sans titre, de la série Même la guerre est quotidienne, 2019
Pierre noire sur papier
Via amare-habeo





Viktoriia Sviaiuk, artiste ukrainienne née en 1989, a étudié les arts graphiques à Kiev puis en France. La série Même la vie est quotidienne décrit la vie de sa grand-mère dans son appartement à Stakhanov (1), qu'elle a depuis abandonné aux séparatistes pro-russes de la République populaire de Lougansk, théâtre de la seule guerre chaude intra-européenne  à ce jour.



"J’ai cherché à comprendre « la beauté de l’explosion » en réalisant des dizaines de croquis. De nombreux témoignages provenant de l’Est de l’Ukraine prouvent que même les civils sont souvent attirés par la beauté hypnotique des explosions."
Viktoriia Sviaviuk, via Le curieux des arts (d'autres dessins de la série sur la même page).


(1) Ainsi nommée car elle est la ville natale d'Alexeï Stakhanov.

16/07/2019

Ronde de nuit : Takeshi Miyasaka


© Takeshi Miyasaka - Titre inconnu
Via It's Nice That





Egalement sur Flickr.








Et pendant ce temps-là...


15/07/2019

Ciel... Babylone (et Klemens Brosch, encore)


Klemens Brosch - Sternwarte / Observatoire, 1926
Huile sur toile
Nordico Stadtmuseum Linz
Source






Ted Chiang - La tour de Babylone, 1990
Trad. Pierre-Paul Durastanti, Denoël éd. 2006




Détail






(Bien sûr, il faudrait lire la nouvelle jusqu'au bout pour savoir où se trouve le ciel, précisément.)

08/07/2019

L'art de la lecture : la pourpre et l'or

Évangiles de Saint-Germain des prés, 9e siècle.
Parchemin, écriture à l'or liquide sur pourpre rose foncé, couleurs non retouchées
Via Maxence Hermant



La pourpre utilisée pour teindre ces manuscrits d'apparat carolingiens n'était pas extraite du murex comme dans l'antiquité, mais de l'orseille de lichen ou du tournesol macéré.


Et les chats reprennent une semaine de vacances, de retour au lendemain de la fetnat...

07/07/2019

Oh pardon, je vous ai écrasé le gros orteil (une semaine de maintien de l'ordre, 7)


Colette Magny - Répression, 1972
Mis en ligne par LIBEROJAZZ





Et, quarante-sept ans plus tard...



En Belgique, j’ai fait plein de marches pour le climat avec mon gamin de 6 ans sur les épaules. Je n’oserai jamais le faire en France. On ne peut pas se résoudre à ça dans une démocratie. Je ne fais pas partie de ceux qui vont dire « sale flic », parce qu’eux aussi sont sous tension et ils ne sont jamais que les instruments d’ordres qui leur sont donnés par la préfecture ou par le ministère. Mais je pense que Castaner devrait démissionner immédiatement. Il faut repenser en urgence la gestion du maintien de l’ordre en France, avoir une vraie réflexion par rapport aux techniques policières, aux nasses, à l’utilisation des armes comme les grenades, les LBD, et plus globalement sur comment réinstaurer un dialogue entre les services de police, de gendarmerie et les manifestants.

François Gemenne, Université de Liège & Sciences-po Paris

06/07/2019

While the city sleeps (une semaine de maintien de l'ordre, 6)


Paris : la République en panne, épisode 1 : les rats
Mis en ligne par TARANIS NEWS






Paris : la République en panne, épisode 2 : la honte
Mis en ligne par TARANIS NEWS





Paris : la République en panne, épisode 7 : le harcèlement
Mis en ligne par TARANIS NEWS







(While the city sleeps / Quand la ville dort - Fritz Lang, 1956)

04/07/2019

The high window (une semaine de maintien de l'ordre, 4)









Zineb Redouane (1938-2019)













(The High window / La grande fenêtre - Raymond Chandler, 1943 -  John Brahm, 1947)

01/07/2019

Une semaine de maintien de l'ordre (1) : un peu d'air frais (et aussi : petite et grande histoire du gaz, #5)


Pont Sully, Vendredi 28 juin 2019, jour le plus chaud à Paris, innovation française : le brumisateur lacrymogène

















(Un peu d'air frais / Coming up for air, George Orwell, 1939)

13/06/2019

Une semaine aux antipodes : bonus du huitième jour


Charles Blackman - The cigarette shop (Running home), 1954
National Gallery of Australia




Et les chats sont repartis... Ils reviendront (peut-être) le premier juillet...

12/06/2019

Les occupations solitaires : les mers du sud (une semaine aux antipodes, #7)


Rick Amor - Visitor by the Southern Seas, 2000
Huile sur toile
Via Dappled with shadows





Notez que Rick Amor, né le 3 mars 1948, a été également Official War Artist (dans la mission Interfet au Timor oriental, où les Australiens formaient le gros des troupes). Official War Artist, une institution qui perdure, discrètement. Mais sûrement, signe des temps.

Et de Rick Amor, déjà.






Et pendant ce temps-là...

11/06/2019

Une semaine aux antipodes, #6 : Jeffrey Smart


Jeffrey Smart - Factory staff, erehwyna, 1972
Huile sur toile
National Gallery of Victoria





Le personnel d'une usine comme une autre. A Erehwyna - ne cherchez pas sur la carte, vous y êtes déjà.

Jeffrey Smart est un des grands peintres de la solitude moderne, à l'instar de Hopper et Colville. Né à Adélaïde en 1921, il y étudie les Beaux-Arts; à Paris en 1948 il fréquente la Grande Chaumière et l'Académie Montmartre avec Fernand Léger; en 1965 il s'installe en Italie et y meurt, à Arezzo, en 2013. Pour la plus grande partie de sa vie ce fut donc un Australien diasporique - mais où que l'on aille, on reste antipodien.









De Jeffrey Smart, déjà.

10/06/2019

Duos : John Perceval (une semaine aux antipodes, #5)


John Perceval - The Kiss, ca 1960
National Gallery of Victoria



Et voici notre quatrième membre des Antipodiens - mais qui fit aussi partie (tout comme Arthur Boyd et Sidney Nolan, vus précédemment) des Pingouins en colère - soit l'avant-garde artistique des années 1940 en Australie. Perceval était aussi céramiste, comme vous voyez.

09/06/2019

Une semaine aux antipodes, #4 : Ned par Sidney

Sidney Nolan - Ned Kelly, 1955
Huile sur panneau
Source







Avant de se réincarner en Mick Jagger, Ned Kelly, le Robin des bois du Bush, a été peint en série par Sidney Nolan (1917-1992) qui illustra au fil de ses obsessions l'histoire féroce et mythique de la colonisation australienne. La face de Kelly est réduite à sa plus simple expression, la visière de sa célèbre armure.

Ici, on n'est plus chez les Antipodeans, mais dans le Heide Circle, ce qui n'est pas très différent, les mécènes (et leurs goûts) étant les mêmes.

08/06/2019

Les vacances du bestiaire : Arthur Boyd (une semaine aux antipodes, #3)


Arthur Boyd - Reflected Kangaroo, ca 1976
Huile sur toile
Bundanon Trust, Illaroo, New South Wales



Notre troisième AntipodeanArthur Boyd (1920-1999) faisait partie d'une dynastie d'artistes australiens. Il est notamment l'auteur de la série Nabuchodonosor, longue suite de tableaux commencée en 1966 en protestation contre la guerre du Vietnam.




07/06/2019

Ronde de nuit : Charles Blackman (une semaine aux antipodes, #2)


Charles Blackman - The birthday, 1953
Peinture émaillée sur mousseline et panneau de bois
Heide Museum of Modern Art, Bulleen, Victoria





Blackman (1928-2018), comme John Brack (du billet précédent), faisait partie d'un groupe d'artistes australiens qui s'étaient dénommés les





Charles Blackman - Affiche litographiée pour une exposition des Antipodeans
Melbourne, 1959




...Antipodiens. D'autres à suivre.

06/06/2019

Une semaine aux antipodes : John Brack


John Brack - The bar, 1954
National Gallery of Victoria, Melbourne





John Brack (1920-1999) peignait et vivait à Melbourne, et sa grande période est elle des années 50-60. The bar, sur le modèle du Bar au Folies-Bergères, évoque le Six o'clock swill : à l'époque, les bars des hôtels australiens devaient fermer à à 18h et à moins cinq, rituellement, une foule s'amassait pour boire. Dans l'état de Victoria, le six o'clock closing ne fut supprimé que douze ans après la date de ce tableau.

05/06/2019

Ciel...


Zhang Yingnan - Faraway, 2018
Huile sur toile
Via Pierre Ménard



Roger Kelly - New morning, 2000
Via catmota





Et pendant ce temps-là...

04/06/2019

L'éducation et le déduit


Robinet Testard - Enluminure pour le Livre des échecs amoureux moralisé, d'Evrard de Conty, 1496-1498





Le Livre des échecs amoureux est un traité encyclopédique d'éducation princière...








...inspiré en partie du Roman de la Rose...








...et où la discipline de l'amour courtois est enseignée, suivant la tradition, à l'image d'un jeu d'échecs. Le personnage principal, L'Acteur, est accueilli dans le jardin de déduit par la Nature (qui en tient la clef). Là il progresse - censément en sagesse - en jouant avec la Demoiselle, qui gagne à la fin par échec et mat.







A propos d'Evrart de Conty, qui fut maître régent de la Faculté de médecine de Paris et médecin de Charles V, on peut lire sa notice Arlima.


Toutes les images de ce billet ont pour source cette référence Gallica/BnF, celle du manuscrit (fr. 143) enluminé par Robinet Testard pour Louise de Savoie, et probablement destiné à l'éducation du futur François Ier, alors âgé de quatre ou cinq ans. Il existe un autre manuscrit (fr. 9197), enluminé par le Maître d'Antoine Rolin et commenté ici. Ceux qui veulent en savoir un peu plus peuvent lire ces deux articles, ici et .

On peut enfin lire, si on le trouve, le livre d'A.-M. Legare, F. Guichard-Tesson et B. Roy, Le livre des échecs amoureux, Le Chêne éd. 1991, essentiellement consacré au manuscrit d'Antoine Rolin - un compte-rendu par ici.




03/06/2019

02/06/2019

Le retour des panthères de la casbah


Miriam Makeba et Stokely Carmichael au Festival panafricain d'Alger, 1969
Via Divalocity



Ce billet est une publicité gratuite pour le livre d'Elaine Mokhtefi...







...dont j'avais déjà parlé dans ce billet de 2017. Ses souvenirs n'étaient pas encore parus, ils sont donc publiés  dans leur version française (par l'autrice elle-même) avant l'édition anglaise chez Verso en Septembre.






En sus du peu que j'en ai dit, on peut se renseigner par ici et aussi (re)visionner le documentaire de Mohamed ben Slama récemment diffusé sur Arte. La coïncidence avec le présent mouvement de révolte du peuple algérien est évidemment de l'ordre du hasard objectif.






Et pendant ce temps-là...

01/06/2019

Duos : les vacances du bestiaire


Roland Topor - Les Fruits de la passion, affiche pour le film de Shūji Terayama, 1981
Crayons de couleur sur papier
Via amare-habeo





Le film (vraiment pas son meilleur) de Terayama était une adaptation de Retour à Roissy, de Pauline Réage/Dominique Aury/Anne Desclos (1). Mais il est d'autres retours à Roissy, plus actuels - ou toujours les mêmes, c'est selon. 

Notule sérendipitaire : c'est intéressant, ce rapport secret entre le masochisme érotico-mystique et la grande banlieue - il y aurait une thèse à faire.



(1) Dont le vrai roman est sa biographie (2) par Angie David.

(2) Bizarrement fichue peut-être, mais c'est comme ça qu'était la vie en question. Imaginez un instant avoir croisé en une vie tout ce monde-là.








Et pendant ce temps-là...

31/05/2019

Avec ou sans les yeux


Bernard Boutet de Monvel - Femme de profil avec un chapeau, nd
Huile sur toile




Milton Avery - Portrait of Raphael Soyer, 1935-40






De Bernard Boutet de Monvel, déjà. Et de Milton Avery, aussi. Et de Raphael Soyer, bien sûr.


30/05/2019

Outre le mauvais temps


Paul Dardé - Comte de Kent, personnage du Roi Lear 
Série des masques shakespeariens, 1927-29
Moulage en plâtre patiné
Musée de Lodève





A heath
A storm with thunder and lightning
Enter KENT and a gentleman meeting


KENT

Who's there besides foul weather ?



Une lande
Une tempête accompagnée d'éclairs et de coups de tonnerre
Entrent KENT et un gentilhomme qui se rencontrent


KENT

Qui va là, outre le mauvais temps ?

William Shakespeare - King Lear, Acte III, Scène 1
Trad.  de Pierre Leyris et Elizabeth Holland

29/05/2019

28/05/2019

A l'ouest du temps


Jackie Paternoster - Ill. de couverture pour John Brunner, A l'ouest du temps
Le Livre de Poche éd. 1989





Elle pense maintenant - elle pensait tout à l'heure - qu'il n'existe après tout qu'une seule histoire : pas de delta du temps aux cours divergents, mais seulement une route au parcours sinueux. Ils ne l'ont pas envoyée, comme ils le prévoyaient, cinq cents ans en arrière, mais plutôt dix mille, à une époque où existent encore charbon, pétrole et minerais inexploités, prodigieusement gaspillés en attendant l'époque où notre civilisation, minée par ses extravagances, s'effondrera si complètement que les populations nomades de l'Asie centrale devront redécouvrir l'écriture à l'aide de morceaux de bois et de couteaux rudimentaires. Elle avait cru d'abord que le puissant empire qui s'était écroulé à l'aube des temps en laissant à son peuple quelques rares vestiges à découvrir, était celui de Rome. Constatant là une incohérence elle en avait déduit que c'était avant Rome que son histoire avait divergé par rapport à la nôtre. Mais finalement, elle avait été obligé de se rendre à l'évidence, la grande civilisation disparue, c'était la nôtre.
John Brunner - Quicksand / A l'ouest du temps, 1967
trad. fr. de Guy Abadia, Robert Laffont éd. 1978




Ill. de couverture par Emmanuel Schongut 
Doubleday ed., 1967

26/05/2019

Au nord des archives

Erik Desmazières - Archives du Nord, 2014
Eau-forte, roulette et aquatinte sur vélin Lana Royal
Source




Auteur inconnu - Groupe de musiciens posant dans une courée, Roubaix, ca 1900
Carte postale
Collection Bernard Thiébaut, Archives départementales du Nord






25/05/2019

L'art de la rue : poulou avait raison


Marche pour le climat, Paris, 24 mai 2019
Via Audrey Garric










Et pendant ce temps-là...