28/03/2020

Les opportunités (une petite expo Marks, #5)


Henry Stacy Marks - Etude de Vautour
Aquarelle et craie noire sur papier brun






Via Ouest-France, 10 mars 2020





Henry Stacy Marks - Etude de deux vautours, 1877
Aquarelle sur papier


Les occupations solitaires : le pontificat

Rome, place St Pierre, 27 mars 2020
Via Laurent Marchand

27/03/2020

Les conseils de M. Chat : (se) dessiner (le confinement, #7)


Coℓétte Stéroℓ - dessin pour le projet collaboratif #Coronamaison sur twitter



Chaque dessinateur est invité à contribuer sur la base du même template (de Tim) :












26/03/2020

Une petit expo Marks, #4 (le confinement, #6)


Henry Stacy Marks - Where is it ? 1882
Birmingham Museums Trust




M. Chat - Où est-ce que j'ai mis la V2 avec 7 cases à cocher de l'Attestation de Déplacement Dérogatoire ?

Mme Chat (en train de griffer la porte) - Je veux sortir ! Je veux sortiiiiiir !

M .Chat - Voilà, voilà, du calme... Alors, dans quel tiroir, ce 💣🦠🗯🏴‍☠️😖 d'ausweis...

25/03/2020

Chose ayant quitté l'enclos solitaire de la forêt vierge (une petit expo Marks, #3)


Stacy Marks - What is it ? 1872
Huile sur toile
Sudley House, Liverpool



Lui (en gris, capuchon vert, appelons-le Polonius) - Mon Dieu, quelle est cette chose étrange, flottant sur l'eau ?

Elle (robe jaune, disons : Lavinia) - Est-elle vivante ?

L'autre (en pourpoint blanc, ce sera Lorenzo) - Serait-ce un brin autorépliquant d'acide ribonucléique, qu'on voit y palpiter ?

Un troisième en bonnet noir, un bâton à la main : Nathaniel - Dans ce cas, mon cher, elle n'est ni vivante ni morte, disons - intermédiaire ?

Elle, tout à fait à droite (on l'appelle Érichtho, car elle est un peu sorcière) - Ne dirait-on pas que cela se divise...

Capuchon rouge, chausses vertes, ce sera Sagramor (parce qu'il est nerveux) - Allons le pêcher !

Nathaniel - Gardons-nous en bien, ce pourrait être vindicatif, captieux ou hallucinogène...

Polonius - Certes, je pressens quelque calamité.

Érichtho -  En tout cas, cela se multiplie à une allure...

Lorenzo - Quel sujet de thèse ce serait, si les Universités n'étaient pas fermées !

Sagramor - Elles ne sont point fermées, mon cher, elles sont en grève, en solidarité avec les escholiers malmenés par le guet.

Lavinia - Regardez ! La chose étire un tentacule !

Érichtho - Fascinant (elle murmure un charme : Asalam alaikum, anak cucu Hantu Pemburu... (1))

Polonius - Rentrons, c'est plus prudent.

Lorenzo - D'ailleurs j'ai faim - trouvons quelque auberge encore ouverte.

Lavinia (soudain inquiète) -  Serait-ce la fin du Moyen-Age ?

Nathaniel - Je le crains, ma chère, je le crains...




(1)
La paix soit avec toi ! Petit-fils du Veneur Phantôme,
Toi qui demeures dans l'enclos solitaire de la forêt vierge,
Qui sièges au creux des racines aériennes,
Qui t'adosses à l'aréquier à la tête brumeuse,
Qui t'abrites sous la palme du caryote !

Toi dont les poils sont la fougère arborescente
Et la natte la feuille de phrynium,
Toi qui te balances sur les lauriers géants
Avec pour corde un calame de Malacca
Laissé par Sa hauteur
Le sultan Badengarauciel !

Toi qui demeures à Pagar Ruyung
Dans une maison aux piliers taillés.

Conjuration contre le Monstre Vert, décrivant le petit-fils du chasseur Phantôme, l'épouvantable monstre végétal Sangkai, in W.W. Skeat, Malay Magic, Londres, New York, Oxford University Press, 1984, 1ère éd. 1900 ; trad. française de Georges Voisset in Le livre des charmes, incantations malaises du temps passé, La Différence éd., coll. Orphée, 1997.











23/03/2020

Parfaire ses éléments de langage (une petite expo Marks, #2)


Henry Stacy Marks - A Treatise on Parrots / Un traité sur les perroquets, 1885
Huile sur toile, sur panneau de bois
Sudley House, Liverpool




Bernadette Jézéquel & Philippe Gérard - La boîte à outil du responsable de communication, 3ème éd. 2016,
chap. II : Dialoguer avec les parties prenantes,
fiche n°4 : Les éléments de langage






- Les masques ne servent pas vraiment, ce qui est utile, c'est de se laver les mains.
(un temps)
- D'ailleurs nous n'avons pas de masques.
(un temps)
- D'ailleurs on va en commander un max.
(un temps)
- Bon, les masques ça pourrait servir, mais pour protéger les autres.
(un temps)
D'ailleurs, si vous en avez planqué, amenez-les aux hôpitaux, hein ?
(un temps)
- Mais pour vous protéger vous, il faut des FFP2, hein ?
(un temps)
- D'ailleurs, on n'a pas de FFP2.
(un temps)
- On en a eu, notez, mais on les a jetés vers 2011 pour faire des économies.
(un temps)
- Si quelqu'un en a gardé des vieux, il peut les ramener à son médecin, mais c'est à vos risques et périls, hein (Ha oui, vous me dites que c'est déjà fait, bon).
(un temps)
- On a réfléchi, si on avait des masques, beaucoup de masques, finalement ça pourrait être utile pour limiter la contagion.
(un temps)
- Comme les Chinois. Malins, ces Chinois, hein ?
(un temps)
- Mais bon, on n'a pas de masques, hein ?
(un temps)
- Ha si, on en a un peu, voyons voir, laissez-moi regarder mes notes...
(un temps)
- Voilà : demandez à votre ARS.
(un temps)
- Je vous assure que les ARS, c'est très efficace : elles ont réussi à supprimer 17.500 places d'hôpital en 4 ans.
(un temps)
- Mais vous savez, c'est compliqué un masque, il faut savoir s'en servir, même moi je ne sais pas trop, alors vous...
(un temps)
- Vous me dites que les Chinois savent s'en servir, ha oui, comme je le disais, malins, ces Chinois...
(un temps)
- Vous me dites que les soignants aussi savent s'en servir, ha oui, nous les admirons.
(un temps)
- Applaudissons-les.
(un temps)
- C'est bien vrai (1), ils ont aussi besoin de masques les soignants, on vient de passer un bon de commande.
(un temps)
- A qui ? Ben, à ceux qui les fabriquent, les Chinois et les Allemands...
(un temps)
- On vient de me dire que les Chinois sont surbookés et que les Allemands gardent pour eux ceux qu'ils fabriquent...
(un temps)
- Pourquoi on ne les fabriquait pas nous ? parce que c'est moins cher chez les Chinois. Pourquoi les Allemands n'ont pas délocalisé ?
(un temps)
- C'est le problème avec les Allemands, un problème de culture peut-être, leur côté fourmi, ils sont plus lents que  nous...
(un temps)
- Nous, c'est le génie français...



C'était un message de  
 

Via Mathilde Larrère







(1) Préconisations 2011 du Haut Conseil de Santé Publique concernant le port de masques en population générale en situation pandémique :


22/03/2020

L'art au travail : c'est la santé (une petite expo Marks, #1)


Henry Stacy Marks - Capital and Labour / Capital et travail, 1874
Collection privée




Déclaration d'un porte-parole d'Amazon après la publication de l'enregistrement
des négociations entre la société et les représentants syndicaux
à propos de l'application des recommandations gouvernementales pour la protection des salariés contre le coronavirus
(«Il faut qu’on s’améliore»: Amazon avoue ses «lacunes» dans la lutte contre le virus, Mediapart, sur abonnement)



Coronavirus : Inquiétude des salariés sur les sites d’Amazon en France, 18 et 19 mars 2020

21/03/2020

En oubliant la précession des équinoxes


Jens Fänge - Spring, 2013
Huile sur toile





M. Chat - C'est le printemps !
Mme Chat - Non, c'était hier
M. Chat - Toujours à me contredire...





20/03/2020

Les conseils de M. Chat : économiser (le confinement, #5)






Puis je leur expliquai que le meilleur moyen d'économiser le papier toilette était de commander des rouleaux spéciaux se découpant selon des pointillés espacés d'un mètre. Sur la plupart des rouleaux ordinaires, précisai-je, le papier se déchirait tous les dix centimètres. D'après une enquête menée auprès des employés de la société, la majorité des gens consommaient 1,2 mètre chaque fois qu'ils allaient aux toilettes. Avec mes rouleaux, ils n'utiliseraient plus qu'un mètre de papier à la fois, ce qui aurait pour conséquence de substantielles économies.
Kim Young-Ha - 엘리베이터에 낀 그 남자는 어떻게 되었나 / Qu'est devenu l'homme coincé dans l'ascenseur, 1999
Trad. de Françoise Nagel et Lim Yeong-Lee








Et pendant ce temps-là...
...Ce soir je vais rentrer chez moi, et tout sera calme

19/03/2020

Les conseils de M. Chat : attendre son âme (le confinement, #4)


Henry Stacy Marks - Sailor on Look Out / Marin en veille, ca 1855
Huile sur toile
National Maritime Museum, Londres





À cette époque, dans un recueil de textes courts, j’ai lu le récit suivant : 

« On dit que les Indiens, tandis qu’ils galopaient, descendaient de temps à autre de leur cheval et contemplaient le chemin parcouru. Cet arrêt n’avait pas pour but de faire se reposer le cavalier ou le cheval. C’était en fait une marque de prévenance à l’égard de leur âme qui les suivait de près, de peur que cette âme ne soit distancée. Quand leur âme les avait enfin rejoints, à ce moment-là seulement, ils se remettaient en route. »

Chaque fois que je pense à l’année 1985, ces propos me reviennent à l’esprit, invariablement. Ce fut l’époque où la plupart des gens couraient sans jamais prendre le temps d’attendre que leur âme les rattrape. Ma vie n’était guère différente des leurs. Que mon âme avançait à une allure plus lente qu’on imaginait, et que le cheval sur lequel j’étais monté était l’égal du temps qui filait, ça, je ne le savais pas à l’époque. Dans la vie, il se peut bien que nous soyons obligés, à un moment ou à un autre, d’arrêter son cheval et de regarder en arrière. Somme toute, nous ne pouvons vivre sans âme et, à l’évidence, les Indiens ne sont pas les seuls à en avoir besoin.

Park Min-kyu - 죽은 왕녀를 위한 파반느 / Pavane pour une infante défunte, 2009
Trad. de Hwang Ji-young et Jean-Claude de Crescenzo


18/03/2020

Les conseils de M. Chat : et puis, lire Rilke - Rilke guérit de tout (le confinement, #3)


J.R. Goodwin - Cloud




Mme Chat - Bon, j'ai fini...








la Phénoménologie de l'esprit...






et La peste...



 




...tu n'aurais pas quelque chose de plus gai ? 

M. Chat - Précisément ! Une fois acquis le Savoir Absolu, et après avoir prévu qu'on fera des discours sur la Peste (1), il faut lire Rilke...




Rainer Maria Rilke - Geschichten vom lieben Gott / Histoires du Bon Dieu, 1900
Trad. de Maurice Betz





...en regardant le ciel - car Rilke guérit de tout, du Savoir absolu comme de la peste.




J.R. Goodwin - Clouds



Mme Chat - Du Corona aussi ?








M. Chat - Qui sait ? Et nul besoin de croire au Bon Dieu, il suffit de croire en Rilke - j'ajoute que là aussi, c'est presque moins cher que le gel hydroalcoolique (2).





Gerhard Richter - Wolken (Fenster) / Nuages (Fenêtre), 1970
Huile sur toile





(1) Prévoyez également, dans quelques mois, des discours sur le coronavirus, voire des monuments, comme annoncé dans cette avant-dernière page de La peste. Prévoyez également, comme à la page suivante et dernière (3), que la nuit qui suivra la fin de la pandémie soit celle de la délivrance, et non de la révolte.


(2)  6 euros ! Je l'ai payé 6 euros dans ma librairie préférée, dit M. Chat. J'aime bien cette édition, à cause du Rosso Fiorentino...




 ...en couverture.


(3) Celle-là :



 





17/03/2020

Les conseils de M. Chat : éventuellement, relire les classique (le confinement, #2)


Albert Camus - La peste, 1947






...ou Manzoni, encore.




Mme Chat - Mais pourquoi tout le monde se met à lire ça ?


M. Chat - Peut-être parce que dans ce livre il n'y a pas de pourquoi (1). Peut-être que par les temps comme ceux qui courent, les gens cherchent autre chose que du pourquoi.



(1) Comme dans le bouquin de Hegel, d'ailleurs : le livre ne trouve d'autre justification que son existence même. Dans la philo comme dans le roman il est de ces exceptions, qui fonctionnent en boucle - des rochers solitaires. Peut-être fait-on plus attention à ce genre de rochers, quand une pandémie déferle.






16/03/2020

Les conseils de M. Chat : le confinement, #1






Dans un premier temps, essayer la méthode Nolen Gertz, les trois étapes pour vous protéger du coronavirus :










1) Se procurer un exemplaire de la Phénoménologie de l'esprit, de Hegel (actuellement moins cher que le gel hydroalcoolique)









2) Le lire du début jusqu'à la fin (cela devrait suffire à vous tenir occupé à la maison pendant deux semaines au moins)









3) Essayer d'en parler aux autres (ils feront en sorte de vous éviter par tous les moyens).

15/03/2020

L'art de la mémoire : HokYoung Kim, encore


Hokyoung Kim - Ill. pour Philip S. Gutis, Accepting Alzheimer’s, One Lost Memory at a Time, New York Times, 4 décembre 2018




The next morning, I sat quietly on my bed. “Tim,” I said, “It’s coming, isn’t it?” Without asking what I meant, Tim gently said, “Yes, it’s coming.”



Philip Gutis, journaliste au New York Times, décrit dans son article le premier moment définitif - la perte de mémoire qui fait prendre conscience que le processus est inéluctable. Moment étrange, où on se souvient qu'on ne se souvient pas, pour anticiper qu'on ne va pas se souvenir. Moment où la perte du stock s'inscrit dans le flux, où la perte du temps se grave dans le temps. En faire une image n'est pas moins étonnant.

13/03/2020

L'art de la mémoire : Petite Industrie, Vieux Pays et Foutaises (publicité gratuite)...


André Téchiné - Souvenirs d'en France, 1975
Mis en ligne par CarlottaFilms



Souvenirs d'en France est l’histoire d’une famille de petits bourgeois qui vivent d’une petite industrie.
J’ai essayé de faire un travail critique sur un genre très classique issu du roman populaire et du roman bourgeois.
Pour cela, je me suis efforcé de rapporter les crises particulières de tous les personnages à une crise plus générale afin d’en dégager le sens historique.
André Téchiné

11/03/2020

Le greffe : un client





"Has he any money ?" Mason inquired.
"I don't think so. Under the will he was left a perpetual job as caretaker. That job pays him fifty dollars a month, and his board and room."







"And he's an old man ?" Mason inquired.
"Reasonably so. An old crank, if you ask me".









"But he loves animals," Mason remarked.








"He's vey much attached to his cat, if that's what you mean".
Mason nodded slowly, and said, "That's what I mean."




The Case of the Caretaker's Cat / L'affaire du chat du gardien, 1935, est le septième roman de la série des Perry Mason. Il a été traduit en français deux fois, la première en 1951 comme








...et la seconde en 1964 sous le titre plus évocateur d'








10/03/2020

Le bar du coin : dans un coin pourri


Georges Brassens - Le bistrot, de l'album Le mécréant, 1960
Mis en ligne par Norbert Lub

09/03/2020

L'art de la fenêtre : Henni Alftan


Henni Alftan - Veil, 2016
Huile sur toile
Heino Art Foundation





Henni Alftan - Blinds, 2018
Huile sur toile


Via Henni Alftan



08/03/2020

Puisque c'est comme ça j'te ferai plus à bouffer


Big Mama Thornton - Hound Dog, enr. 1952
Mis en ligne par Pierre Borduas



You ain't nothing but a hound dog
Been snoopin' 'round the door
You ain't nothing but a hound dog
Been snoopin' 'round my door
You can wag your tail
But I ain't gonna feed you no more
You told me you was high-class
But I could see through that
Yes, you told me you was high-class
But I could see through that
And daddy, I know
You ain't no real cool cat
You ain't nothing but a hound dog
Been snoopin' 'round the door
You're just an old hound dog
Been snoopin' 'round my door
You can wag your tail
But I ain't gonna feed you no more...