31/07/2018

Je déballe : vous y étiez


Artiste inconnu - Jeune femme dans les feuilles de bananier, 1908
Lithographie en couleurs pour Ehagaki sekai, suppl. illustré du Kokkei shimbun





Dans un vieux bar délabré
je buvais pour oublier
D'une bouteille d'alcool
une étiquette se décolle
J'ai pas voulu la froisser
alors je l'ai regardée
Babylone vous y étiez
nue parmi les bananiers
Rezvani - (la première strophe de)  Babylone
in Chansons silencieuses, 10/18 éd. 1975





René Ehni - Babylone vous y étiez nue parmi les bananiers 
10/18 éd. 1973



J'aime beaucoup ce livre, dit M. Chat, mais pour bien saisir pourquoi et à quel point, il faudrait s'imaginer en train de le lire en 1973...
  








  




Première édition, Christian Bourgois 1971














...en attendant que coule





Raphaelle Peale - Vénus sortant de l'onde



...la rivière







The Skatalites - By the rivers of Babylon (Psalmiste - Brent Dowe - Trevor McNaughton)
Mis en ligne par SKA RUDE CLUB





Le tag Je déballe fait évidemment référence à l'article bien connu de Walter Benjamin, Ich packe meine Bibliothek aus (Die literarische Welt, Berlin, 17/7/1931) / Je déballe ma bibliothèque (première trad. française en 1978). Ce tag donne son titre à cette série d'été qui sera publiée plus ou moins épisodiquement, au long des mois d'août et septembre, voire au début d'octobre. Mise à part cette série ce blog restera en sommeil - il fait chaud, les chats restent à l'ombre mais ne dorment que d'un œil. Vous aussi, prenez soin de vous mais surveillez les alentours, on ne sait jamais.

30/07/2018

Les occupations solitaires : l'élite


Guy Pène du Bois - Social Register, 1919
Huile sur panneau
Collection privée



Le Social Register est un annuaire de la haute bourgeoisie états-unienne, équivalent local du Who's Who. Il a débuté en 1887 avec quelque 5000 membres, s'élargissant à peine, au fil des années, au-delà de l'élite WASP de la côte Est.

29/07/2018

Ciel... et pressentiment


Evgueni Gorokhovski - Intervalle de prémonition, 1999
Huile sur toile
Via amare-habeo

28/07/2018

L'art de la fenêtre : sur la 10ème rue


John Cohen - Tanager Gallery, 10th Street (Lois Dodd standing in the window), NYC, 1959
Via birdsong217




John Cohen, qui a pris la photo bien connue de Kerouac écoutant la radio, était aussi (guitare, banjo et mandoline) des New Lost City Ramblers.

Lois Dodd était la seule femme dans le groupe fondateur de la  Tanager Gallery en 1952.

Evolution sociale de l'East Side aidant, le bar du rez-de-chaussée a été remplacé par un magasin de thérapie par le sel et un restaurant de grillades japonaises.

Et, de Lois Dodd (entre autres) déjà.



27/07/2018

Le bar du coin : à l'ouest, rien de nouveau


Louis Sabattier - Le Café de la Paix pendant la guerre, 1917 
Tableau réalisé pour le magazine  L'Illustration






Anonyme - La chanson de Craonne, ca 1917
Maxime Martelot, baryton-basse - Aude Giuliano, accordéon
Mis en ligne par Max-sou :-p

26/07/2018

25/07/2018

Le Juif errant de l'illustration (une semaine Renouard, #7)


Paul Renouard - La touche finale : Madame Sarah Bernhardt dans sa loge
Ill. pour The Graphic


Paul Mathey - Portrait de Paul Renouard, 1891, détail






Charles-Paul Renouard naît en 1845 dans une famille de sabotiers de Cour-Cheverny, la quitte à 14 ans pour gagner sa vie à Paris comme peintre en bâtiment, réussit à s'inscrire en 1868 aux Beaux-Arts où il bénéficie de la protection d'Isidore Pils. Peintre, dessinateur, graveur et illustrateur, Renouard, comme Gavarni, Doré ou Lançon, a beaucoup travaillé pour la presse illustrée - L'Illustration bien sûr, et Le Monde illustré à Paris, The Graphic, le Harper's Weekly et l'Illustrated London news à Londres.

Il n'existe pas de monographie récente sur Renouard, et même pas d'édition convenable et disponible de sa production - c'est le signe, d'ailleurs, que tout un pan de la culture visuelle de son époque nous échappe. Je citerai donc un peu longuement un passage d'un rare article qui s'attache à l'analyser, celui de Linda Nochlin (dans The Politics of Vision, Harper & Row, New York 1989, trad. fr. d'Oristelle Bonis, Les politiques de la vision, Jacqueline Chambon éd. 1995) :


"La longue carrière de Renouard explique l'ampleur et la diversité de sa production. Curieux de traiter les sujets le plus divers, il voyagea dans de nombreux pays étrangers (au point qu'un critique le surnomma "le Juif errant de l'illustration") et s'intéressa à toute la palette des types physiques, à tout l'éventail des classes sociales. 




Le théâtre social - Représentation de La " Pâque socialiste " à la Maison du Peuple : le repas symbolique
Ill. pour L'Illustration



Son œuvre qui comprend de nombreux dessins du monde du spectacle (entre autres et surtout des milieux de l'Opéra auxquels il consacra en 1881 un album d'eaux-fortes, Le Nouvel Opéra), porte également  sur différents aspects de la vie publique (la Bourse, les tribunaux, la Marine, l'Assemblée nationale, le Congrès américain), des croquis sur le vif des grands procès de l'époque, en particulier celui du capitaine Dreyfus, 




A la Cour martiale de Rennes : le capitaine Dreyfus quitte le lycée pour la prison militaire
(il s'agit évidemment du procès de 1899, la haie de soldats tournant le dos constitue un rituel d'humiliation, on peut le vérifier ici, par exemple)


...et toutes sortes de sujets de genre "faits divers" - des enfants qui jouent, les invités d'une noce en milieu ouvrier, des dames à la mode en train de prendre le thé,





Visiteurs de l'exposition universelle de Paris en train d'écouter le phonographe




...l'enterrement de la reine Victoria, un chef d'orchestre en action, des animaux, des cérémonies officielles, des scènes de la vie privée. 




Une étude de jumelles de courses
Ill. pour The Graphic



Mais pendant les années 1880 au moins (...) Renouard s'est essentiellement attaché à peindre les pauvres et les opprimés, aussi bien les prolétaires (mineurs, pêcheurs, artisans et ouvriers en usine) que que la population scrofuleuse des bas-fonds (chiffonniers, ivrognes, habitants des taudis), les marginaux de la vie moderne tels les membres du Club anarchiste




Parmi les anarchistes de Londres : le Treasury Bench (1)
Ill pour The Graphic


...ou les clochards d'Angleterre et d'Irlande, les malheureux trop faibles ou trop dépravés pour s'en sortir seuls (pensionnaires du Foundling Hospital, des prisons,




Les inculpés de la nuit entrant au tribunal
Ill. Pour The Graphic


...de la Maison des aveugles, vieux soldats des Invalides,  folles et fous de la Salpêtrière).





Le Docteur Charcot 



En 1881, il se chargea en outre d'illustrer L'Enfant, un roman de Jules Vallès sur une enfance martyre,



Anatoly montre à Vingtras un de leurs anciens professeurs réduit à laver son linge dans la Seine
Jules Vallès - Jacques Vingtras. L’Enfant, édition illustrée de douze eaux-fortes de Paul Renouard, Paris, A. Quantin, 1884



...et en 1907 il publia le plus abouti de ses chefs-d'œuvre, Eaux-fortes, Mouvements, Gestes, Expressions, une série de deux cents gravures à l'eau-forte couvrant les deux règnes, animal et humain, où s'exerçaient ses talents : ces planches exposent des lapins, des poulets, de cochons, des cafards et des scarabées,







...des tigres et des kangourous qui font ce qui bon leur semble ; des êtres humains occupés à pratiquer la gymnastique,








...la musique, la pêche ou la baignade ; des enfants qui jouent, sautent, gloussent de rire, dansent ;




Le ballet du trottoir
(dans Drury Lane)
Ill. pour The Graphic



...des dames chics coiffées d'incroyables chapeaux, qui flânent en ville ou qui cancanent, des chefs d'Etat croqués croqués dans les coulisses ; des politiciens qui discourent avec force gestes flamboyants...




Maître Parodi au procès Zola lors de l'affaire Dreyfus


(les portraits de Gambetta et de Rochefort sont particulièrement saisissants) ; des avocats et leurs clients devant le tribunal, des recrues de l'Armée du Salut, des scènes




La Black Maria
(nom anglais du fourgon cellulaire)
Ill. pour The Graphic



...de la vie londonienne." (2)




A titre d'exemple, on peut lire ici sur le forum de Jack l'éventreur un article entier du Graphic illustré par Renouard et consacré aux audiences du Tribunal de police de Londres, article dont j'extrais la précédente image.

Egalement, ici un article d'Alexandre Roob, sur l'excellent Melton Prior Institute, article auquel j'ai emprunté un certain nombre d'illustrations.

A noter que son petit-fils a consacré à Paul Renouard un site comportant une biographie et de nombreuses reproductions.



(1) On appelle Treasury bench, à la Chambre des Communes, le banc réservé au gouvernement. Ici, probablement, siègent les membres du bureau de ce groupe anarchiste. 
Mme Chat - Ha bon ? Les anarchistes ont des bureaux ?
M. Chat - L'anarchie, ce n'est pas le désordre...

(2) Linda Nochlin - Van Gogh, Renouard et la crise du textile à Lyon, dans l'ouvrage cité, pp. 146-147 de l'édition française.

24/07/2018

Répétition après la classe (une semaine Renouard, #6)


Paul Renouard - Une classe de danse



Paul Renouard - Répétition à l'Opéra




Au cours des années 1880 et 1890 Renouard dessine à maintes reprises, sur le vif, les acteurs, danseuses et figurants (les comparses) de l'Opéra de Paris. Il produira plusieurs albums dont Le Nouvel Opéra (1881) où figure le spectre du précédent billet. Auparavant il avait participé avec son maître, Isidore Pils, à la décoration de l'Opéra Garnier, notamment de ses plafonds.

23/07/2018

Fantômes à la rencontre (une semaine Renouard, #5)


Paul Renouard - Hamlet (le spectre) in Le Nouvel Opéra, Planche n°4, 1881




...et le même spectre, quelque quarante années plus tard, à Berlin.

22/07/2018

Duos : société du spectacle (une semaine Renouard, #4)


Paul Renouard - Concours de tragédie au Conservatoire
Fusain, rehauts de blanc, gouache et lavis gris
Musée du Louvre

21/07/2018

Portrait craché (une semaine Renouard, #3)


Paul Renouard - An identification parade
Fusain rehaussé de blanc
Dessin pour The Graphic, 1877
Source



Pas de vidéo ni de glace sans tain pour une parade d'identification faite probablement en plein air, voire en pleine rue comme ici au temps de Jack l'éventreur. Le dessin fait pour The Graphic mêle deux thématiques chères au magazine : l'enquête policière et le réalisme social. Notez que toutes les classes sont représentées. Le suspect ici, c'est la société anglaise.





20/07/2018

Soldats de la fée verte (une semaine Renouard, #2)


"Who sit at the little marble tables, drink absinthe, and are invariably decorated" / "Assis aux petites tables de marbre, buvant l'absinthe et immanquablement médaillés"
Henry Wolf, d'après un dessin de Paul Renouard pour le Harper's Monthly Magazine,1887
Smithsonian American Art Museum

Reprise (partielle) d'un précédent billet, en profitant de cette autre épreuve du dessin de Renouard.


"Voici encore d'autres cafés, remarquez le Café du Helder, c'est le rendez-vous habituel des officiers de l'Armée et de la Marine, qui lors de leurs brefs passages à Paris sont sûrs d'y trouver quelque ami avec qui causer des plus récentes promotions et des dernières réformes concoctées par leur chef le Ministre de la Guerre; en cas de besoin ils peuvent s'informer auprès des habitués qui, même quand ils n'en font pas profession, ont une inclination particulière pour tout ce qui touche au métier des armes, et qui se tiennent assis aux petites tables de marbre, buvant l'absinthe et immanquablement médaillés. Celui-ci pourrait être un capitaine en retraite avec son nez rubicond, ses longues moustaches tombantes et son bouc, à sa boutonnière la rosette de la Légion d'Honneur, peut-être méritée pour avoir bien servi en Afrique. Massif, les mains dans les poches, adossé à la banquette de velours qu'il écrase de son poids, jamais il n'ôtera le chapeau de son crâne dénudé. L'autre est peut-être un négociant en chevaux ou un fournisseur militaire qui, par sympathie ou intérêt, préfère absorber son poison vert dans un café pour officiers. Un troisième, corpulent, apoplectique, l'air maussade et l'œil éteint, fume impassiblement - la morosité qu'il affiche est la marque d'un caractère irrémédiablement aigri par de longues années d'ennui sédentaire dans les bureaux du Ministère de la Guerre."
Theodore Child, The praise of Paris
Harper & brothers, New York, 1893
trad. Les Chats

19/07/2018

L'art de la rue : toujours en feuilletant The Graphic (mais aussi une semaine Renouard, #1)


Paul Renouard, d'après nature - Le recrutement des Hommes-sandwichs : ceux qu'on accepte
Dessin pour The Graphic du 27 janvier 1894
Via M/m




Paul Renouard, d'après nature - Le recrutement des Hommes-sandwichs : ceux qu'on refuse
Dessin pour The Graphic du 27 janvier 1894
Via M/m







Et pendant ce temps-là...

18/07/2018

Société du spectacle : en continuant de feuilleter The Graphic...


Godefroy Durand - Saturday night at the Victoria Theatre 
Dessin pour The Graphic  du 26 Octobre 1872
Source

17/07/2018

Louons maintenant les modèles : deux fois deux


Gravure d'après le tableau d'Emile Sacré - Les deux modèles, présenté au pavillon belge de l'exposition internationale de Londres (1870-74) 
The Graphic, 4 juillet 1874 Vol X n° 240




Wojciech Weiss - Modèle et mannequin, 1934





Un sujet tout ce qu'il y a de plus classique, dit M. Chat, mais qui me permet de continuer à feuilleter The Graphic.

Et de Wojciech Weiss, déjà.

16/07/2018

l'art de la cuisine : londonien et coopératif


Georges Montbard - La cuisine coopérative des réfugiés communistes, passage Newman
Dessin pour The Graphic, 1872
Via Melton Prior




Charles-Auguste Loye, dit Georges Montbard (1841-1905) dessina pour La Rue, le journal de Jules Vallès, dont le directeur, parfois, se trompait lourdement...







"Aura-t-il dix ans d'immortalité ? A peine !"
Jules Vallès - (nécrologie de) Charles Baudelaire
La Rue, 7 septembre 1867
Source : Gallica/BnF




...puis, tout comme Vallès, Montbard se battit dans les rangs communards, échappa au massacre avant de s'enfuir à Londres, où il travailla ensuite pour divers journaux anglais, dont l'Illustrated London News ou, ici, The Graphic. Cette cuisine communiste (ou plutôt communarde) de Newman Passage se trouvait dans un quartier alors accueillant aux anarchistes et aux exilés. L'occasion de rappeler que les réfugiés, économiques ou politiques, ce sont aussi les artistes comme on peut le voir tout au long d'une exposition en cours.

15/07/2018

Le greffe : au pays


John Morris - Alice aux pays des merveilles
Bois peint

14/07/2018

Veux-tu venir habiter la Hollande, cette terre béatifiante ?


Marc Chagall - N’importe où hors du monde, 1915-1919 
Huile sur carton monté sur toile
Musée d'art moderne de Gunma, Japon



En 1915, année où il commence ce tableau, Chagall est à Vitebsk - et y épouse Bella. Après la révolution il devient Commissaire aux Beaux-Arts de la ville et à partir de janvier 1919, y anime L'Ecole Populaire d'Art dont il est nommé président. Doboujinski est institué directeur, mais il est remplacé très vite  par Alexandre Romm. El Lissitzky arrive à Vitebsk en mai 1919 à l'invitation de Chagall, Malévitch s'y installe lui aussi, avec ses élèves, en décembre de la même année. Dès 1919 s'ouvre le conflit entre Chagall et les suprématistes - d'abord entre Chagall et Romm, puis avec les élèves de Malévitch - pour aboutir à la scission de l'école, puis, après la victoire de Malévitch,  au départ de Chagall pour Moscou en juin 1920. Il ne reverra jamais sa région natale.

On résiste à la tentation d'attribuer à ces vicissitudes le titre du tableau, qui s'est d'abord appelé Le village, puis La tête coupée. En effet la date est incertaine, l'œuvre porte celle de 1915 mais Franz Meyer (1) la rapproche des tableaux de la période post-révolutionnaire de Vitebsk. Les peintures, comme les âmes humaines, sont comme possédées du désir de changer de lit...

  





Charles Baudelaire - Anywhere out of the world, 1867
Emile-Paul éd. 1917
Source : Gallica/BnF






(1) Franz Meyer, Marc Chagall, 1961, trad. de l'allemand par Philippe Jaccottet, Flammarion éd. 1995. Cité par Angela Lampe, Catalogue de l'exposition Chagall Lissitzky Malévitch, l'avant-garde russe à Vitebsk 1918-1922, Centre Pompidou, 2018, p. 71.


13/07/2018

Les destructions de Paris : dans la perspective


Paul Mantes - Arc de triomphe, de la série Paris détruit
Huile sur carton entoilé



Paul Mantes - Arche de la Défense, de la série Paris détruit
Huile sur carton entoilé

11/07/2018

Hirsch toujours : l'art de l'achat et de la vente


Joseph Hirsch - Soybeans unchanged / Soja inchangé, 1972
Huile sur toile




L'indice du soja est, avec celui du maïs, un des plus importants du commerce agro-industriel états-unien. Les Etats-Unis sont le plus gros producteur mondial de soja, en volume (88,6 millions de tonnes dont 94% OGM) comme en superficie (88 millions d'acres).





Joseph Hirsch - Transaction, 1979
Huile sur toile