05/05/2016

Société du spectacle : Zuloaga, deux fois


Ignacio Zuloaga y Zabaleta - Lucienne Bréval en Carmen, 1908
Huile sur toile
The Hispanic Society of America






Musica Noël - Mlle Lucienne Bréval en Carmen, d'après le tableau de I. Zuloaga, Décembre 1909



On peut consulter les numéros de Musica (1902-1914) ici à l'INHA.













Et pendant ce temps-là...
...dans la nasse

04/05/2016

Ciel... Sert, encore


José María Sert y Badía - Plafond du salon de musique du Palais March, Palma de Majorque









Et pendant ce temps-là...

03/05/2016

Ronde de nuit : ville qui a vu le diable







Dans la ville de Vic (1), quand vient le soir...








le diable sort et se promène...



José María Sert y Badía - Ecce rex vester (le jugement de Pilate)
Mural de la cathédrale Sant Pere de Vic, 1940-1945 (2)
cliquer pour agrandir



car comme toutes les villes pétries de religion...










Vic est peuplée de démons...










ils pourraient voler au-dessus de vos têtes...











surgir sur votre passage...





Lluis Borrassà - Retable de saint André de Gurb, 1415-1418, quatre détails
Musée épiscopal de Vic




vous empoigner à l'improviste...





Lluis Borrassà - Retable de saint Antoine, 1er quart du XVème s.
Musée épiscopal de Vic





et vous faire passer un très mauvais moment...





Maître de Cervera - Retable de saint Michel archange, 1494, détail
Musée épiscopal de Vic




et l'on a beau se défaire du diable chaque matin...











il revient chaque soir...










et les habitants de Vic se cachent...













...le diable passe sous leurs fenêtres.






Le diable en haut-de-forme porte l'habit des étudiants du séminaire de Vic, seule institution universitaire de la ville de 1749 à la fin des années 1970 (3). Statue de Joan Seguranyes, L'Estudiant de Vic, 1978.


(1) Comarque d'Osona, province de Barcelone.

(2) Sert a décoré à trois reprises la cathédrale de Vic. L'ensemble de la seconde décoration (1930) ayant disparu dans l'incendie pendant la guerre civile, il l'a entièrement refaite avant de mourir. A partir des années quarante, Sert développe une esthétique des ruines inspirée des théories d'Albert Speer - la troisième décoration de Vic peut être interprétée comme une tentative pour réaliser cette esthétique. Le franquisme de Sert à la fin de sa vie ne doit pas faire oublier qu'il fut un des rares et des derniers à intervenir, sans succès, pour sauver Max Jacob.

(3) Le séminaire a fonctionné jusqu'en 1947 dans la vieille ville près de l'église Sant Just. Le nouveau bâtiment, de style néo-fasciste, a été construit à la fin des années 40 par les prisonniers du franquisme. Il n'y a plus de séminaristes à Vic et le bâtiment abrite un hôtel, une école de cuisine et des salles de formation. Toujours propriété de l'église, il ne paie pas de taxes, ce qui est matière à débats révélateurs.

23/04/2016

Regarde la route : Allen Egan (& ayons congé)

Allen Egan - Le voyage de l'architecte 
Huile et acrylique sur toile
Source




Les chats sont partis, les chats sont sur la route, les chats sont au pays des saucisses et des bois polychromes, les chats reviendront le 3 Mai...

22/04/2016

Le diable probablement : John Collier


John Collier (1)  - The devil skating when Hell freezes overLe diable patinant quand l'enfer est gelé, 1994 - pour Fred Woodward à Rolling Stone
Pastel
Via L'iconoclaste



(1) A ne pas confondre avec John Collier.

20/04/2016

Le greffe : portées sur papier


Vicke Lindstrand - Kattor, 1941
Dessin pour papier peint
Via Ico Evo



Moritz Ludwig von Schwind - Katzenmusik, 1868
Encre sur papier
Staatliche Kunsthalle, Karlsruhe

19/04/2016

Chaque matin, je gémis


Ernestine Anderson - Moanin'  (Bobby Timmons)
Orgue : Cherry Wainer / Batterie : Don Stoner
Mis en ligne par Javier Ochagavía



Every Morning find me moanin'
Cause of all the trouble I see
Life's a loosing gamble to me
Cares and woes have got me moanin'
Every evening find me moanin'
I'm alone and cryin' the blues
I'm so tired of payin' these dues
Everybody knows I'm moanin'

Lord, I spend plenty of days and nights alone with my grief
But I pray, really and truely pray, somebody will come and make me believe.
Every Morning find me moanin'
Cause of all the trouble I see
Life's a loosing gamble to me
Cares and woes have got me moanin'

Every evening find me moanin'
I'm alone and crying the blues
I'm so tired of paying these dues
Everybody knows I'm moanin'
Lord I try, really and truely, try to find some relief
Lord I spend plenty of days and nights alone with my grief
But I pray, really and truely pray, to find some relief.
It's looooooooooong

Paroles de la chanson originale, par Jon Hendricks


17/04/2016

Ronde de nuit : Paris-New York (via Detroit et Vienne)


Stephen Magsig - Franklin street shadows
Mezzotinte




Robert Wiene - Les mains d'Orlac, 1924 : Conrad Veidt dans le rôle d'Orlac 
Via Old Hollywood



Stephen Magsig a grandi dans le Michigan; il peint, dessine, grave sa ville et depuis maintenant neuf ans la publie régulièrement sur Postcards from Detroit. Mais, compte tenu de ce qu'est devenue la Franklin street de Detroit, c'est celle de New York que l'on voit ci-dessus. Quant à Conrad Veidt/Paul Orlac, ce sont bien les rues de Paris qu'il arpente - du moins telles que les a vues le studio Listo-films de Vienne, en 1924. Les villes sont trompeuses, surtout la nuit.

Revoir les mains d'Orlac, là.




Et pendant ce temps-là...
Xavier Delory améliore le Corbu...

16/04/2016

Les occupations solitaires : la pénitence


Carl Spitzweg - Aschermittwoch / Le mercredi des cendres, 1855-60 
Staatsgalerie Stuttgart
Source






Et pendant ce temps-là...

15/04/2016

Passacaille


Heinrich Ignaz Franz Biber - Passacaille en sol mineur pour violon seul(quinze sonates du mystère, ca 1678)
Elicia Silverstein, violon

14/04/2016

13/04/2016

L'art de la cuisine : Barraud


François Barraud - La Tailleuse de Soupe, 1933 
Huile sur toile
Source




Et de François Barraud, déjà.

12/04/2016

Les vacances du bestiaire : Requiem


Libellule en marge d'un Requiem
Livre d'heures, Bruges ou Gand, fin du XVème s.
Beinecke Rare Book and Manuscript Library, MS 287, fol. 161v
Via discarding images





Et pendant ce temps-là...

11/04/2016

L'art au travail / portrait craché : Modersohn-Becker


Paula Modersohn-Becker - Spinnende Bäuerin / Paysanne en train de filer, 1898/99  
Craie et fusain sur papier sur carton



Paula Modersohn-Becker - Autoportrait
Kunsthalle Bremen




Paula Modersohn-Becker (8 février 1876, Dresde - 21 novembre 1907, Worpswede) au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, du 8 avril au 21 août 2016.




09/04/2016

Ronde de nuit : Félix Nussbaum


Félix Nussbaum - Schornsteinfeger / Ramoneur, 1928
Huile sur toile
Via cozyhuarique



Au revers de ce tableau, Nussbaum a peint un auto-portrait datant de la même année - voir ici, et pour un commentaire sur cette œuvre double,  (en allemand et anglais).

Et, à propos de Félix Nussbaum (Osnabrück 11 décembre 1904 - Auschwitz-Birkenau, 2 août 1944), une brève biographie ici et un petit exposé avec des reproductions, là.



07/04/2016

Le greffe : on se le demande




Madame Schrödinger se demande si son chat disparu est ou n'est pas dans la boîte.





Madame Schrödinger et son chat se demandent tous deux quelles sont les probabilités pour que vous soyez en train de lire ces lignes en ce moment.






Le chat, qui peut être ou ne pas être dans la boîte, se demande si madame Schrödinger est ou n'est pas en-dehors de la boîte.


Duane Michals - Madame Schrödinger's cat, 1998
Séquence photographique
Via What's going on



Même si je n'en crois rien tant il est célèbre, il y a toujours une probabilité - voire même, si vous êtes une particule (1), une amplitude de probabilité - pour que vous n'ayez jamais rencontré le chat de Schrödinger; si tel est le cas on peut le trouver ici (2) mort ou (et?) vif. Et on peut trouver d'autres fictionettes de Duane Michals ici, ou .


(1) et si vous vivez assez longtemps pour lire ce billet, cela dépend de quel genre de particule vous êtes, vérifiez vite que vous êtes un électron plutôt qu'un boson de Higgs

(2) Ou , si vous préférez un beau ouiqui et, surtout, une longue page de discussion absolument dénuée d'énervement, ce qui est rare.




06/04/2016

Portrait craché : soldat revient


Robert Smullyan Sloan - Negro Soldier, 1945
Tempéra à l'œuf et huile sur carton
Harvard Art Museum
Via Same Old Art






Et pendant ce temps-là, nulle part...

05/04/2016

Transports en commun : roulant/snapseed


Jarri Mimram - ...trottoir roulant à Montparnasse - with iphone & Snapseed
Via Jarri Mimram





Et pendant ce temps-là...
...il pleut, bonne raison pour passer deux heures, cinq minutes et quarante-trois secondes au séminaire en écoutant Pierre Pachet et Patrick Hochart parler de L'enracinement, de la science et, brièvement, de la bande à Bonnot. Et aussi notamment du fait que (à la page 186) la force brute n'est pas souveraine ici-bas. Elle est par nature aveugle et indéterminée. Ce qui est souverain ici-bas, c'est la détermination, la limite. C'est là.

04/04/2016

À l'ouest rien de nouveau : à l'est non plus


Akira Kurosawa - Je ne regrette rien de ma jeunesse, 1946
Mis en ligne par wildsidecats




La scène est censée se dérouler en 1933, au début de l'ère de la militarisation Shōwa. Le film, réalisé au moment des grèves de la Toho, un des plus ouvertement politiques de Kurosawa, retrace l'histoire politique et sentimentale d'un groupe d'étudiants protestataires durant les années 30 et 40. Peu connu en France, il vient d'être réédité dans le cadre de la récente rétrospective Kurosawa. Outre le premier lien ci-dessus, on peut lire une autre critique ici, et se procurer le film  (1).


(1) C'est cher, oui, et c'est chez Amazon, je sais. J'ai aussi un casse-auto à côté de chez moi et un hyper U pas loin. Mais un jour je changerai de planète. J'envisageQuoique.

03/04/2016

Louons maintenant les modèles : Dürer


Albrecht Dürer - Imago muliebris rustica, cuius altitudo continet septem capitis sui spacia / représentation schématique d'une femme dont la hauteur totale fait sept fois celle de sa tête
in Clariss. Pictoris et Geometrae Alberti Dureri, de varietate figurarum et flexuris partium ac gestib. imaginum, libri duo: qui priorib. de symmetria quondam editis, nunc primum in latinum conuersi accesserunt, Nürnberg, 1534
Via Universitätsbibliothek Heidelberg




Et pendant ce temps-là...

02/04/2016

Politique de l'oubli : poisson d'avril ?


Journal Le Monde - édition web du 1er Avril 2016


Mme Chat - J'aime bien les guillemets autour du mot "gauche"...

M. chat - Moi, ça me fait penser à Nanni Moretti...




D'Alema, dì una cosa di sinistra ! / D'alema, dis quelque chose de gauche !
Nanni Moretti - Aprile, 1998
Mis en ligne par Francesco Cioffi



- Non mi far vedere che tortura, che tortura questa campagna elettorale. Speriamo che finisca presto. D'Alema reagisci, rispondi, dì qualcosa! Reagisci!... E dai!... Dai, rispondi! D'Alema dì qualcosa, reagisci...dai!... Di qualcosa, D'Alema rispondi. Non ti far mettere in mezzo sulla giustizia proprio da Berlusconi! D'Alema, dì una cosa di sinistra, dì una cosa anche non di sinistra, di civiltà, D'Alema dì una cosa, dì qualcosa, reagisci!...

01/04/2016

Les occupations solitaires : le secret


Max Ernst - Elle garde son secret, 1925 
Frottage (craie et crayon), crayon et gouache sur papier








Et pendant ce temps-là...

31/03/2016

L'art de la lecture : Krohg


Christian Krohg - Oda med lampe
Huile sur toile
Collection privée
Via La Belle Epoche

30/03/2016

29/03/2016

Louons maintenant les modèles : Pascin


Jules Pascin - Nu, la brune au collier bleu, 1922
Huile sur toile
Collection privée
Source

28/03/2016

Les intérieurs sont habités : occupations pour un jour de pluie


Peter Ilsted - The Rainy Day, ca 1931 
Mezzotinte





Albert A. Hopkins - Illusion produced by a ride in the swing
in Magic, Stage Illusions and Scientific Diversions, including Trick Photography, 1897




26/03/2016

Les intérieurs sont habités : Tchoupiatov, encore


Léonide Térentiévitch Tchoupiatov - Une pièce, ca 1920
Via Elena Tanakova


Léonide Térentiévitch Tchoupiatov - L'escalier

25/03/2016

Le bar du coin : Ruckhäberle


Christoph Ruckhäberle - Hotel Seeblick, 2004 
Huile sur toile

24/03/2016