19/12/2009

La Zone (2) : Sanctus, charognes et deux têtes

(voir les chapitres précédents)

...et quand les grilles s'ouvrent sur la liberté c'est toujours la même sensation, brève.
Août 1969. C'est l'année où



Lindsay Anderson - If... (1968)
Les troubadours du roi Baudouin - Sanctus de la Missa Luba
Mis en ligne par ACOFan19


...a reçu la palme d'or à Cannes - à l'époque ça ne s'appelait pas la palme d'or, d'ailleurs.


Les canons s'étaient tus et je rentrais chez moi. Je décrochai mon téléphone, et vérifiai rapidement que les amours de l'année précédente resteraient à l'état d'esquisse. Ne répondait même plus le numéro qui, selon une procédure un rien paranoïaque, me permettait de rester en contact avec une organisation tout juste sortie de la clandestinité. C'était les vacances.

Je descendis vers le quartier latin. A Censier sur le mur de la fac vide s'étalaient ces mots

"Charognes, vous voulez faire de la révolution un souvenir. Attendez et vous verrez bientôt..." Cela se chantait...



Lise Medini - Charognes!
suivi d'une chanson de Jean Sommer
Mis en ligne par DominiqueHMG


...et cela reflète bien notre état d'esprit de l'époque : schématique, mais highly positive, comme on dit maintenant.

Désoeuvré, je remontai dans mon septième étage. Les pas des pigeons cliquetaient sur la terrasse au-dessus de ma tête. Unique distraction dans ces hauteurs, ma voisine de l'autre côté de la cour était toujours allergique aux rideaux, et toujours ostensiblement désapprobatrice.

Les pensées qui mènent le monde
viennent sur des pattes de colombes.


Je lisais de la littérature behavioriste. Je déchiffrais, ahuri, des résolutions de congrès, sur le Teppaz, je remettais
Two heads...




Jefferson Airplane - Two heads
Mis en ligne par LaaLaa


...j'attendais.
(à suivre)

Note sur Two heads

You want two heads on your body / And you’ve got two mirrors in your hand. / Priests are made of brick with gold crosses on a stick / and your nose is too small for this land. / Inside your head is your town / inside your room your jail / inside your mouth the elephant’s trunk and booze, / the only key to your bail. / Two heads can be put together. / And you can fill both your feet with sand. / No one will know you’ve gutted your mind / but what will you do with your bloody hands? / Your lions are fighting with chairs, / your arms are incredibly fat; / Your women are tired of dying alive / if you’ve had any women at that. / Wearing your comb like an ax in your head / List’ning for signs of life; / Children are sucking on stone and lead / And chasing their hoops with a knife; / New breasts and jewels for the girl, / Keep them polished and shining; / Put a lock on her belly at night, sweet life, / For no child of mine.
(Paroles : Grace Slick)

Cette version vidéo de Two heads a été enregistrée le 14 septembre 1967 pour l'émission The Rock Scene : Like It Is, CBC TV Studios, Toronto et diffusée le 16 octobre de la même année. Les chansons étaient les versions de studio jouées en lip-synch et ça se voit, mais Grace Slick disposait d'un micro pour répondre aux spectateurs.

Two heads a été chantée en live pour la première fois le 7/7/67 au Fantasy Fayre, Los Angeles, puis le 2/8/67 à l'O'Keefe Center, Toronto, le 15/9/67 à l'Hollywood Bowl et le 31/12/67 au Winterland, San Francisco. Dernière représentation documentée : le 31/01/68, The Matrix, San Francisco (1).

La version disque a été enregistrée à la fin du mois de Juin 1967 et éditée sur l'album After bathing at Baxter's, RCA 1511 en décembre 1967, ainsi que sur la version single en face 2 de The ballad of you and me and Pooneil. Le single a fini n°42 au classement des radios AM, qui étaient plutôt conformistes. Les managers de la RCA furent grandement déçus - on peut se demander s'ils avaient seulement écouté les chansons (2).


(1) On peut se référer à Craig Fenton, Take me to a circus tent - the Jefferson Airplane flight manual, Infinity publishing, 2007, et à la Jefferson Airplane live base, qui se complètent.

(2) cf. Jeff Tamarkin - Got a revolution ! The turbulent flight of Jefferson Airplane, Atria books, 2003, pp. 144-145.

Aucun commentaire: