26/06/2008

Portrait craché : moqueur

cliquer pour agrandir

Joseph Ducreux - Portrait de l'artiste sous les traits d'un moqueur, 1793

24/06/2008

The cat's meow : Moriarty




Jimmy, par Moriarty
mis en ligne par naïve music

Le nom du groupe, évidemment, est un hommage à Dean Moriarty, le héros de Sur la route

Le héros, et Kerouac, à droite

que Kerouac tapa en trois semaines, au printemps 1951, sur un rouleau de papier continu confectionné en collant des bandes de papier à dessin. Sur ce tapuscrit original,

cliquer pour agrandir

les noms sont ceux des personnages réels - c'est l'éditeur qui obligea Kerouac à les modifier, et à renommer Moriarty un certain


personnage d'un charme certain qui ne fut pas seulement le héros de Kerouac mais aussi celui d'Allen Ginsberg, de Hunter S. Thompson et du Grateful Dead.

N.C. dans le bus des Merry Pranksters
(via Voodoo Knickers)

Et quand il mourut le 4 février 1968, retrouvé dans le coma sur une voie ferrée après une fête au Secobarbital, Ken Kesey, l'auteur de Voyage au-dessus d'un nid de coucou, écrivit un texte qui est le chant funèbre des années soixante américaines, The day after Superman died.

20/06/2008

Poésie illustrée : Holding up my cat to the moon I sighed...



Mis en ligne par gothgod



Le Haïku américain selon Kerouac : sans se préoccuper du compte exact des dix-sept syllabes du modèle japonais, "trois lignes complètement remplies du Vide de Tout".

La voix de Kerouac, et les saxophonistes Zoot Sims et Al Cohn, alternativement.



On peut trouver ici quelques Haïkus de Kerouac, et le disque .

18/06/2008

Ayons congé : Liseuse

Cliquer pour agrandir
Antoine Wiertz - La liseuse de romans, 1853

17/06/2008

Ronde de nuit : Bracquemond

cliquer pour agrandir
Félix Bracquemond - La nuit

15/06/2008

Les soeurs Fromm et le maître des ombres

Johann Gottfried Schadow - Mme Börger née Fromm et sa soeur, 1804

C'était le dernier jour pour aller voir
La Börger et la Fromm, à l'exposition L'âge d'or du romantisme allemand - Aquarelles & Dessins à l'époque de Goethe du charmant Musée de la vie romantique. Où on trouve aussi le bric-à-brac de George Sand et les fantômes de la maison d'Orléans portraiturés par Ary Scheffer.

Mais il est encore temps, pour les heureux (nous n'en ferons pas partie) qui passeront à Londres jusqu'au 7 Septembre, de visiter au British Museum l'exposition American Scene, prints from Hopper to Pollock (room 90, admission free!) ce qui leur permettra de voir certaines des plus belles estampes de Martin Lewis, master of shadows...



Martin Lewis, Spring Night, Greenwich Village, pointe sèche, 1930

13/06/2008

Bang : deux fois, et une chanson


cliquer pour agrandir



cliquer pour agrandir

Photos de l'essai nucléaire Licorne, le 3 Juillet 1970 18h30 à Moruroa, mises en ligne par Pierre J., licence CC 


Le tir Licorne était un tir porté par ballon à 500 mètres de haut, d'une puissance de 914 Kilotonnes (Hiroshima = 14 Kt). On estime qu'il a donné lieu a des retombées radioactives proches sur l'atoll de Tureia, et à des retombées différées sur Tureia et les îles Gambier. Voir par exemple le point de vue de l'Association des Vétérans des Essais Nucléaires. Un des avantages de ces photos, c'est qu'elles se passent de commentaire, sinon d'accompagnement.




Nancy Sinatra - Bang-Bang (My baby shot me down)
(Sonny Bono)
Mis en ligne par psico1982

11/06/2008

10/06/2008

The cat's meow : Acrassicauda




Mis en ligne par nusretbjk
via Louis Proyect


Acrassicauda est, dans la nomenclature zoologique, le nom du scorpion noir du désert irakien. C'est aussi celui du seul groupe de heavy metal irakien existant, ou plutôt survivant en exil à Damas.

On peut voir aussi le trailer du film Heavy metal in Baghdad.

07/06/2008

The cat's meow : la passacaille de la vie




Mis en ligne par marco83p



Homo fugit velut umbra, ou Passacaglia della vita, Passacaille de la vie - il s'agit en fait d'une tarentelle, compositeur anonyme. Ensemble l'Arpeggiata, dir. Christina Pluhar, ténor : Marco Beasley. Le disque est disponible ici.


O come t'inganni

se pensi che gl'anni
non hann'da finire,
bisogna morire.

Tu te trompes
en pensant que les années
ne vont jamais finir.
Il faut bien mourir

E' un sogno la vita
che par si gradita,
è breve il gioire,
bisogna morire.

La vie est un songe,
elle semble si douce
mais la joie est courte,
il faut bien mourir.

Non val medicina,
non giova la China,
non si può guarire,
bisogna morire.

A quoi sert la médecine,
inutile est la quinine,
l'on ne peut pas guérir,
il faut bien mourir.

Non vaglion sberate,
minarie, bravate
che caglia l'ardire,
bisogna morire.

Rien ne valent les jérémiades,
les menaces, les bravades,
que le courage sait bien bâtir.
Il faut bien mourir.

Dottrina che giova,
parola non trova
che plachi l'ardire,
bisogna morire.

Aucune bonne science
ne trouve les paroles
pour calmer le désir,
il faut bien mourir.

Non si trova modo
di scoglier `sto nodo,
non vai il fuggire,
bisogna morire.

Il n'y a pas d'astuce
pour défaire ce noeud,
à rien ne sert de fuir,
il faut bien mourir.

Commun'è il statuto,
non vale l'astuto
'sto colpo schermire,
bisogna morire.

C'est ainsi pour tout le monde.
Le malin ne sait pas
éviter ce coup bas.
Il faut bien mourir.

Si more cantando,
si more sonando
la Cetra, o Sampogna,
morire bisogna.

L'on meurt en chantant,
l'on meurt en jouant
la Cithare, ou la Musette.
Mourir, il le faut.

Si more danzando,
bevendo, mangiando;
con quella carogna
morire bisogna.

On meurt en dansant,
en buvant, en mangeant.
Avec cette charogne,
mourir, il le faut.

La Morte crudele
a tutti è infedele,
ogni uno svergogna,
morire bisogna.

La Mort cruelle
n'est fidèle à personne,
et fait honte à tous.
Mourir, il le faut.

E' pur ò pazzia
o gran frenesia,
par dirsi menzogna,
morire bisogna.

Pourtant, o délire,
o grande folie,
on croirait mentir.
Mourir, il le faut.

I Giovani, i Putti
e gl'Huomini tutti
s'hann'a incenerire,
bisogna morire.

Jeunes, enfants,
et tous les hommes
en cendres doivent finir.
Il faut bien mourir.

I sani, gl'infermi,
i bravi, gl'inermi,
tutt'hann'a finire
bisogna morire.

Les sains, les malades,
les courageux, les doux
ils doivent tous finir.
Il faut bien mourir.

E quando che meno
ti pensi, nel seno
ti vien a finire,
bisogna morire.

Et lorsque tu
n'y penses pas, dans ton sein,
tout se termine.
Il faut bien mourir.

Se tu non vi pensi
hai persi li sensi,
sei morto e puoi dire:
bisogna morire.


Si tu n'y songes pas,
tu as perdu la raison,
tu es mort et tu peux dire:
il faut bien mourir.

03/06/2008